flash info
Campagne référendaire - Yamoussoukro, lundi 24 octobre 2016: Suivez en direct la rencontre du Président de la République avec les Rois et Chefs traditionnels sur la page Facebook du Rassemblement Des Républicains. | Le Samedi 22 Octobre 2016 démarre la campagne référendaire avec un grand meeting de lancement au stade Félix Houphouet Boigny |
LE PATRIOTE- Disons-le tout net. Le débat qui a éclaté hier à l’Hémicycle, lors de la première session extraordinaire de l’année 2014, a laissé échapper de l’imposante bâtisse du Plateau, des émanations pour le moins fétides. De quoi plaindre la plup ...lire la suite
     
LE PATRIOTE- Disons-le tout net. Le débat qui a éclaté hier à l’Hémicycle, lors de la première session extraordinaire de l’année 2014, a laissé échapper de l’imposante bâtisse du Plateau, des émanations pour le moins fétides. De quoi plaindre la plupart des 154 députés qui ont effectué le déplacement du palais de l’Assemblée nationale et qui ont du en sortir dégoutés, tant l’air ambiant était chargé de mauvaise foi, d’hypocrisie, de félonie et bien d’autres mauvais sentiments, qui, en Afrique, relèvent tout simplement de la sorcellerie. De quoi s’agit-il ? Alors que, en l’absence du président du Parlement, en mission à l’étranger, la première vice-présidente déclare ou verte la séance comptant pour l’examen des neuf projets de lois à soumettre aux députés, une voix s’élève, celle du député PDCI de Bocanda, KRAMO Kouassi, qui contre toute attente, dénonce la « légèreté » desdits projets de loi, qui ne porteraient pas la signature du président de la République. Il conclut alors que « la représentation nationale se sent saisie de textes officieux », sous-entendu de nul effet. Sous les vivats de ses collègues du PDCI, il pousse le bouchon jusqu’à déclarer que « la Constitution de la Côte d’Ivoire règle le problème de la suppléance du président de la République, en cas d’absence », autrement dit encore, le président Ouattara étant indisponible, parce qu’en convalescence en France, il devrait céder son pouvoir – ou à tout le moins une partie de celui-ci – à un membre du gouvernement, en l’occurrence ici le Premier ministre, conformément à l’article 53 de notre loi fondamentale qui stipule, et le député le brandit sans autre forme de procès, que« le président de la République peut, par décret, déléguer certains de ses pouvoirs aux membres du gouvernement. Le Premier ministre supplée le président de la République, lorsque celui-ci est hors du territoire national. Dans ce cas, le président de la République peut, par décret, lui déléguer la présidence du Conseil des ministres, sur un ordre du jour précis… ». Toute cette littérature pour laisser sous-entendre que le Président Alassane OUATTARA est dans l’incapacité de faire face aux affaires de l’Etat et qu’il aurait du déléguer ses pouvoirs à Daniel Kablan DUNCAN. Que la vice-présidente, Sara SAKO, brandisse une lettre de saisine dument signée des mains du chef de l’Etat (et dont nous publions la copie), lue à haute et intelligible voix par le secrétaire général de l’Assemblée nationale, rien n’y fait. La fronde se fait plus intense. « Cela n’exclut pas qu’il signe les projets de loi qu’il nous envoie », manque de s’étrangler de colère un autre parlementaire, qui ne veut entendre raison. Le tohu-bohu qui s’ensuit et qui est alimenté par les députés PDCI impose alors à la vice-présidente de suspendre la séance, qui reprendra plus tard après que les esprits se soient calmés. A la vérité, la révolte anti-Ouattara sonnée par les parlementaires PDCI, qui ont longtemps perturbé la séance, laquelle, outre la présentation des projets de loi, n’en était du reste qu’au stade de la divulgation du calendrier de travail devant permettre leur examen, ne transpirait rien d’autre que la malhonnêteté. Une forfaiture qui faisait volontairement fi de la réalité des textes, qui ne souffraient d’aucune jurisprudence, comme a fini par le reconnaitre le député Saraka KOUAME, dès la reprise des débats, en lançant cet appel : « nous demandons fortement à l’administration et au gouvernement de faire en sorte que l’ensemble des textes qui nous sont soumis soient effectivement signés par le président de la République ». En d’autres termes, jamais auparavant, hormis la lettre de saisine, les autres textes, en l’occurrence les exposés des motifs, n’ont porté de signature. Cela depuis Houphouët-Boigny. Or la lettre de saisine (No 62/PR…, pour introduire les dossiers, a été bel et bien signée par le chef de l’Etat, et cela le 03 février 2014, c’est-à-dire, bien avant même qu’il ne soit admis à l’hôpital. Pourquoi cette transe collective chez les députés du PDCI ? Pourquoi donnent-ils le sentiment qu’il y a une vacance de pouvoir alors que toutes les informations en provenance de la France indiquent clairement que le Président OUATTARA, bien qu’ayant subi une intervention chirurgicale, a bel et bien recouvré la santé et n‘est qu’en période de convalescence ? Pourquoi toutes ces gorges chaudes, qui puent l’indécence, l’immoralité et ce manque total de solidarité autour d’une personnalité avec qui on est quand même censé être en alliance ? Pourquoi cette danse macabre autour d’un homme dont on n’est pas en possession du certificat de décès ? Le PDCI est-il un allié du RDR ou un vautour qui lui rôde autour pour lui sauter dessus au moindre trébuchement ? Cette énième attitude inconvenante du vieux parti trahit sans doute la vraie nature de ses relations avec le parti des républicains. Il est peut-être temps pour les hommes de la rue Lepic de tirer les vraies leçons de cette coalition en trompe -t’il, qui peut leur jouer de bien mauvais tours.
Point de presse du 19 Fevrier 2014
LE PATRIOTE- Disons-le tout net. Le débat qui a éclaté hier à l’Hémicycle, lors de la première session extraordinaire de l’année 2014, a laissé échapp ...
Point de presse du 19 Fevrier 2014
L’INTELLIGENT D’ABIDJAN- La tournée africaine de sa majesté le Roi Mohamed VI a débuté hier avec l’étape du Mali. Face à l’inquiétude et la rumeur qui ...
Point de presse du 19 Fevrier 2014
AFP- La remise en liberté provisoire d’une soixantaine de détenus de la crise post-électorale de 2010-2011, qui suscite l’indignation des associations ...
Point de presse du 19 Fevrier 2014
LE PATRIOTE- L’honorable Louis ABONOUAN a décidé de passer la vitesse supérieure. Dans sa quête pour une candidature unique au sein du RHDP, le député ...
Point de presse du 19 Fevrier 2014
JEUNE AFRIQUE- Officiellement, tout le FPI lui est fidèle. Mais en réalité, Laurent GBAGBO, reclus à La Haye, perd peu à peu de son influence sur son ...
Point de presse du 19 Fevrier 2014
AFP- Plus de 27.000 ex-combattants ivoiriens sur les quelque 65.000 recensés ont réintégré la vie civile en 2013, selon l'Autorité pour le désarmement ...
Point de presse du 18 Fevrier 2014
AIP- Les militants du Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir) de Divo, divisés depuis plusieurs mois entre deux clans, ont refait leur ...
Point de presse du 18 Fevrier 2014
AIP- Une session extraordinaire de l’Assemblée nationale ivoirienne s’est ouverte lundi à Abidjan, et devra plancher sur neufs projets de loi, dont ce ...
Point de presse du 18 Fevrier 2014
La 20ème Journée internationale des coopératives sera célébrée le samedi 5 juillet prochain dans la capitale politique de notre pays, Yamoussoukro. L’ ...
Point de presse du 18 Fevrier 2014
L’Université de Cocody était en ébullition hier. Les étudiants ont boycotté les cours, avant de rentrer en début d’après-midi chez eux. En début de m ...
Point de presse du 18 Fevrier 2014
LE PATRIOTE- Elaborer un schéma directeur de la réforme des finances publiques et du contrôle interne cohérent et applicable. C’est l’objectif du sémi ...
Point de presse du 18 Fevrier 2014
APA- L’Association marocaine de l’eau potable et de l’assainissement (AMEPA) prend une part active au 17ème congrès de l’Association africaine de l’ea ...
Point de presse du 17 Fevrier 2014
MINISTERES- Monsieur Rostan SHWAB, Responsable des Investissements dans le Domaine des Technologies, Médias et Télécommunications (TMT) pour l’Afrique ...
Point de presse du 17 Fevrier 2014
Nord-Sud- La petite cité de Tafiré, dans la région du Hambol, était en fête ce week-end. A l’occasion de l’investiture du conseil municipal de la loca ...
Point de presse du 17 Fevrier 2014
L’INTELLIGENT D’ABIDJAN- Ceux qui souhaitent ou pronostiquent la mort de M. OUATTARA devraient réfléchir encore un peu plus. Il reste fatalement une s ...
Point de presse du 17 Fevrier 2014
Nord-Sud- La polémique continuait d’enfler jusqu’à hier soir, sur le lieu où se trouverait Michel GBAGBO, le fils de l’ex-chef de l’Etat, Laurent GBAG ...
Point de presse du 17 Fevrier 2014
Nord-Sud- La rencontre entre le président du Front populaire ivoirien (FPI), AFFI N’Guessan et les militants d’Abobo n’a pas eu lieu, hier. Ce meeting ...
Point de presse du 17 Fevrier 2014
APA- Cour pénale internationale (CPI) a rejeté plusieurs demandent formulées par les avocats de l'ancien Chef de l'Etat ivoirien, Laurent GBAGBO. Selo ...
Point de presse du 17 Fevrier 2014
LE PATRIOTE- L’ambition du président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal AFFI N’guessan de briguer la magistrature suprême du pays à la prochain ...
Point de presse du 14 Fevrier 2014
Henri Konan BEDIE a clairement opté pour le retour du PDCI au pouvoir. Ruinant ainsi les espoirs du RDR par rapport à la candidature unique au sein du ...
Point de presse du 14 Fevrier 2014
L’INTELLIGENT D’ABIDJAN- Mercredi, s’est tenue à l’Hôtel Belle Côte de la Riviera Palmeraie une conférence internationale sur la situation des victime ...
Point de presse du 14 Fevrier 2014
NORD-SUD- Pour améliorer leur performance et échanger leurs expériences, les banques africaines pour le financement des activités agricoles, membres d ...
Point de presse du 14 Fevrier 2014
APA- Michel GBAGBO, le fils de l’ancien président ivoirien Laurent GBAGBO, quitte Abidjan, vendredi, pour répondre à une convocation de la justice fra ...
Point de presse du 14 Fevrier 2014
RFI- En Côte d’Ivoire, des questions se posent concernant la plateforme unitaire de l’opposition que le FPI veut fédérer autour de lui. Son acte de na ...
Point de presse du 13 Fevrier 2014
LE PATRIOTE- Quatre heures d’horloge. C’est le temps mis par le bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, pour faire le tour des points ...
Point de presse du 13 Fevrier 2014
AIP- Une quarantaine de responsables locaux du Rassemblement des républicains (RDR, Parti au pouvoir) du département d'Agboville, ont prononcé, mercre ...
Point de presse du 13 Fevrier 2014
LE DEMOCRATE- Le Forum International des Investissements en Cote d’Ivoire qui s’est tenu du 29 janvier au 1er février 2014 à Abidjan a vu la participa ...
Point de presse du 13 Fevrier 2014
LE PATRIOTE- «Nous ne voulons pas que le président du Front populaire ivoirien(FPI), Pascal AFFI N’guessan vienne ici». Hier, plusieurs responsables d ...
Point de presse du 13 Fevrier 2014
NORD-SUD- Aux dernières nouvelles, la direction du Front populaire ivoirien (FPI) a décidé de discuter directement avec ses homologues de l’opposition ...
Point de presse du 13 Fevrier 2014
AIP- Une vingtaine de personnes, se présentant comme des victimes de la crise post-électorale ivoirienne de 2010-2011 et se disant "oubliées" au profi ...
.
Copyrights - Tout droit de reproduction reservé © - Le Rassemblement Des Républicains de Côte d'Ivoire